Le Conseil fédéral est conscient que les mesures qu'il prend dans la lutte contre le Coronavirus ont un impact sur le monde du travail et la vie publique en Suisse. Le chômage partiel fournit au gouvernement fédéral un instrument efficace pour compenser les pertes d'emplois temporaires dans de tels cas. s cas tels que l'apparition inattendue du Coronavirus. Le chômage partiel a pour objectif de préserver les emplois. Le Conseil fédéral examine actuellement une éventuelle compensation pour les cas de difficultés qui ne peuvent bénéficier d'un chômage partiel. Le DEFR (Département de l’économie, de la formation et de la recherche) mène des discussions avec les représentants des cantons, de l'industrie et des partenaires sociaux à différents niveaux. Le SECO contrôle les questions économiques et coordonne les différents contacts.

Mesures officielles (article 32, paragraphe 3, RO, en liaison avec l'article 51, paragraphe 1)

L'indemnité de chômage partiel compense la perte de travail due à des mesures officielles (par exemple : fermeture de certains magasins ou d’infrastructures sportives, piscines) ou à d'autres circonstances dont l'employeur n'est pas responsable. Cela est subordonné à la condition que les employeurs concernés ne puissent éviter la perte de travail par des mesures appropriées et économiquement viables ou ne puissent engager la responsabilité d'un tiers pour les dommages.

https://www.arbeit.swiss/secoalv/fr/home/service/formulare/fuer-arbeitgeber/kurzarbeitsentschaedigung.html/